Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Périples gourmands

Périples gourmands

Pérégrinations gourmandes d'ici & d'ailleurs...


Jeunes mais gastronomes : Un dîner ** au Carré des Feuillants

Publié par Coline sur 12 Février 2015, 15:34pm

Catégories : #Restos étoilés

Jeudi 12 février 2015 - 20h

Deux ou trois petites choses à fêter, des petits yeux tout neufs, un petit air de Saint Valentin qui approche, et nous voilà ce soir au 114, rue de Castiglione, au Carré des Feuillants. Deux étoiles au compteur et une offre alléchante pour les jeunes gastronomes que nous sommes, du lundi au jeudi, -35% pour les moins de 35 ans (hors boissons) ! On salue le concept évidemment !

L'entrée : Très jolie ! Moderne, élégante, joliment mise en lumières. Le ton est donné dès le hall d'entrée, avec de bien jolis flacons illuminés dans une vitrine... On aimera aussi beaucoup l'entrée du restaurant en lui-même, avec toutes ces bouteilles d'Armagnac ambrées. Très belle idée, jolie réalisation.

Notre arrivée : Il est presque 20 heures et il n'y a que deux autres clients dans le restaurant... Ce n'est donc pas la foule Mais nous sommes salués chaleureusement et installés dans la première salle.

La décoration : On adore ! Un petit air de ressemblance, d'après nous, avec le 114 Faubourg. Mais l'ensemble est beaucoup plus élégant. On aime les couleurs chaleureuses, les peintures modernes mais aux couleurs chaudes, les lustres originaux, les mélanges de styles, les fauteuils confortables argentés. L'ensemble est surprenant, original, très réussi, mêlant originalité, élégance et raffinement.

La table : Très belle, elle aussi, très raffinée. Plusieurs éléments sont siglés (serviettes, assiettes), mais tout est très joli, original.

L'ambiance : Intimiste forcément ! Mais pas guindée du tout. Décontractée chic.

L'apéritif : Il y a ici une sélection correcte de vins au verre, bien plus fournie que dans la plupart des restos de ce standing, avec les prix directement indiqués sur la carte. On aime le concept ! Dans la plupart des grandes maisons, impossibles d'avoir une idée des prix aux verres, avec parfois de jolies surprises au moment de l'addition. Pas de ça ici ! Et pour changer un peu du champagne rosé et faire durer le plaisir tout au long du repas, on s'offre une petite folie, avec un Volnay rouge - domaine de la Pousse d’or - 1er cru en Caillerets - Clos des 60 ouvrées, 1999. Un véritable délice qui accompagnera tout notre repas, avec de jolies notes fruitées.

Les amuse-bouche : Un joli petit plateau ! On y trouve :

- Une guimauve de maïs au curry

- Un tartare de daurade, coulis de poivron

- Un feuille à feuille de roquefort à l'encre de seiche.

Gros coup de cœur pour le roquefort, avec une texture très crémeuse, onctueuse, et un contraste marqué avec le craquant des feuilles.

Très belles associations, ça commence bien...

Le pain et le beurre : Un beurre demi-sel délicieux. Trois sortes de pains, baguette, aux céréales, ou sarrazin. Tous délicieux, bien cuits, croustillants. Servis de façon très fluide tout au long du repas.

La mise en bouche : Légumes racines, royale de foie gras, gelée au porto. Emulsion à la truffe et feuilles de shiso pourpres. Coup de cœur également pour monsieur. Pas pour moi en revanche. J'ai trouvé l'ensemble un peu lourd, n'ai pas aimé la texture de la gelée (un peu gluante), ni le goût assez prononcé des légumes racines. L'ensemble est très joli en tout cas, et monsieur se régale...

Servis avec, de délicieux feuilletés au vieux comté, à la texture infiniment légère, et au goût bien prononcé de fromage.

On voit à ce moment le chef arriver en salle et commencer sa tournée des tables. Du moins le croyions nous ! Il vient en réalité discuter avec une table de connaissances, avec qui il passera un très long moment en début de service, puis disparaîtra pour ne jamais réapparaître, sans avoir pris la peine de saluer les autres salles. Cela se passe de commentaire, nous trouvons cela tellement dommage...

Jeunes mais gastronomes : Un dîner ** au Carré des Feuillants Jeunes mais gastronomes : Un dîner ** au Carré des Feuillants Jeunes mais gastronomes : Un dîner ** au Carré des Feuillants
Jeunes mais gastronomes : Un dîner ** au Carré des Feuillants Jeunes mais gastronomes : Un dîner ** au Carré des Feuillants Jeunes mais gastronomes : Un dîner ** au Carré des Feuillants
Jeunes mais gastronomes : Un dîner ** au Carré des Feuillants Jeunes mais gastronomes : Un dîner ** au Carré des Feuillants
Jeunes mais gastronomes : Un dîner ** au Carré des Feuillants Jeunes mais gastronomes : Un dîner ** au Carré des Feuillants

Nos plats : De saison ! "Chevreuil, truffe noire, cèleri rave noisettes en fine croûte de truffe, cèleri fondant, raviole de chou tendre, jus de civet truffé". Le jus de cuisson est servi directement à table (avec parcimonie)! L'assiette est graphique et colorée, avec trois très beaux médaillons de viande, recouvertes d'une épaisse croûte de truffe. La cuisson n'est pas complètement à mon goût (demandée à point, ma viande est tout de même assez rougeoyante. Le maître d'hôtel m'indique que c'est pour la qualité de la viande mais qu'ils pourront éventuellement recuire mon plat en cours de route....Je ne le demanderai évidemment pas, mais je suis un peu déçue. Dans toutes les grandes tables que nous avons fréquentées, j'ai obtenu ma viande cuite à point sans aucun problème, et sa tendreté n'en a jamais pâti....).

L'ensemble est en tout cas très joli, avec une épaisse quenelle de purée de céleri rave surmontée de filaments croustillants (à base de légumes?), et une jolie raviole à base de chou vert, également surmontée de truffe noire.

Le jus est délicieux et bien parfumé à la truffe.

La purée de céleri rave est une surprise agréable, avec un joli jeu de textures à l'intérieur, mêlant purée, quelques morceaux, et des lamelles de céleri comme découpées à la mandoline. Les filaments croustillants sont également une riche idée. A réserver néanmoins aux amateurs de céleri, car le goût du légume est très prononcé.

La raviole me séduit moins, farcie avec un mélange de viande et de légumes que nous aurons du mal à identifier. Lorsque l'on posera la question au serveur, il nous répondra qu'elle est également farcie au chevreuil, point à la ligne. Rien sur les légumes, la cuisson, les aromates. On aurait juré reconnaître une sorte de préparation "façon pot au feu" mais on ne saura pas... Tant pis !

L'ensemble en tout cas est délicieux, gourmand, et la viande incroyablement tendre. Mention spéciale évidemment pour la croûte de truffe, fondante et croustillante, et surtout très parfumée !

Le chariot des fromages : "Fromage affiné sélection confidentielle issue de producteurs de qualité". On avait lu à divers endroits sur Internet que le chariot des fromages était assez peu garni et on ne peut que le constater par nous-mêmes (9 fromages au choix). Quasi-uniquement des grands classiques. On est un peu déçus, après avoir eu récemment d'excellentes surprises dans différents très bons restos, notamment au Cinq ou au Meurice, avec de jolies découvertes et des saveurs surprenantes... Dommage ! Les fromages sont néanmoins tous excellents, très bien affinés et servis bien généreusement.

Le pré-dessert : Sphère de chocolat blanc noix de coco, punch au thé vert. Le serveur nous dépose une jolie assiette avec une sphère en chocolat blanc très esthétique, puis essaye de recouvrir la boule d'un punch brûlant au thé vert... Qui ne coule pas ! Il finira par repartir en cuisine et revenir cinq bonnes minutes plus tard, cette fois-ci avec le précieux nectar ! Lorsqu'il le verse sur la sphère, elle fond légèrement. L'ensemble est très joli, graphique, esthétique. Et surtout en bouche, quelle explosion ! La coco apporte un côté exotique à l'ensemble et vient atténuer le côté sucré du chocolat blanc. Le punch au thé vert est une heureuse idée, avec ces saveurs végétales qui viennent compléter superbement cette création. Gros coup de cœur, c'est original, surprenant, tant dans la forme que dans les saveurs, on est ravis !

Les mignardises : Malheureusement déposées devant nous sans aucune explication. On nous dira plus tard que nous avons devant nous :

- une guimauve à la violette

- une crème brûlée au café et à l'anis

- un opéra à la bergamote.

Tout est très joli, les compositions sont originales, les textures surprenantes. Tout est réussi.

Le dessert : "Poire, caramel, chocolat poire de curé rôtie, parfait chocolat grué de cacao, sorbet caramel salé". Le dressage est superbe, avec cette poire rôtie entière et qui semble comme laquée, brillante. On nous annonce un sorbet au caramel au beurre salé (je suis curieuse de connaître la recette d'un sorbet au caramel, car celui-ci nous semble extrêmement crémeux...). La quenelle est délicieuse, avec un goût très prononcé de caramel, qui vient délicieusement compléter la poire rôtie. En revanche, pour le parfait au chocolat c'est une grosse déception. On trouvera le gâteau fade, farineux avec la poire à l'intérieur. On aime en revanche beaucoup les jolies petites tuiles. Et pour être honnêtes, on est déjà repus depuis bien longtemps !! Mais on se dit que le dessert aurait été sublime sans ce gâteau qui selon nous gâche un peu l'ensemble, alors que la poire et le caramel sont de superbes réussites.

Les chocolats au moment de l'addition : Là encore, pas d'explications... Mais on pense découvrir:

- Un chocolat au riz soufflé au gingembre

- Un chocolat en coque de chocolat blanc

- Un chocolat à la pate d'amandes.

Jeunes mais gastronomes : Un dîner ** au Carré des Feuillants Jeunes mais gastronomes : Un dîner ** au Carré des Feuillants Jeunes mais gastronomes : Un dîner ** au Carré des Feuillants
Jeunes mais gastronomes : Un dîner ** au Carré des Feuillants Jeunes mais gastronomes : Un dîner ** au Carré des Feuillants Jeunes mais gastronomes : Un dîner ** au Carré des Feuillants
Jeunes mais gastronomes : Un dîner ** au Carré des Feuillants Jeunes mais gastronomes : Un dîner ** au Carré des Feuillants Jeunes mais gastronomes : Un dîner ** au Carré des Feuillants

L'addition : Apportée avec le sourire et avec application de la réduction "Offre découverte -35 ans". Coup de bambou en revanche sur les boissons, mais nous étions prévenus et avons choisi le vin le plus cher de la carte, dans les vins au verre...

Le rapport qualité-prix : Très bon avec la réduction, un repas de cette qualité à la carte pour une centaine d'euros, c'est véritablement mérité.

Le service : Un peu "junior", avec quelques petits ratés, et surtout des longueurs, avec que nous ne sommes que 14 dans le restaurant. Correct dans l'ensemble, et sympathique tout au long du repas. Fluide sur le service des boissons et du pain.

Nos coups de cœur : Le concept "-35 ans". Le cadre superbe, la table, la décoration. La poire de curé rôtie et la glace au caramel au beurre salé. Le pré-dessert original et explosif. La croûte de truffe du chevreuil.

Les "moins" : La cuisson non respectée de mon plat. Le chef qui vient discuter en salle avec une seule table, sans même saluer en coup de vent les autres clients. Le chariot des fromages un peu trop "light" à notre goût. Avoir quelques explications supplémentaires sur la raviole de chou, les mignardises, etc.

On aurait adoré : Saluer le chef. Un service un peu plus rapide parfois. Retrouver un peu plus les senteurs basques du chef dans sa cuisine.

Notre avis : Une jolie table parisienne qui mérite selon nous bien ses deux étoiles. Une occasion "accessible" de s'offrir une grande table avec l'offre découverte.

Pour en savoir plus : http://www.alaindutournier.com/wp/carredesfeuillants/

Commenter cet article

Alice 17/02/2015 13:20

On avait vu ça aussi le coup du chef qui vient discuter avec une seule table -- une bonne dizaine de minutes d'ailleurs -- et qui repart en cuisine sans saluer les autres ! On lui pardonne, c'était vraiment bon !

plomberie paris 17/02/2015 10:48

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents