Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Périples gourmands

Périples gourmands

Pérégrinations gourmandes d'ici & d'ailleurs...


D'excellentes constantes - Un déjeuner * au Violon d'Ingres, Paris

Publié par Coline sur 26 Février 2015, 19:12pm

Catégories : #Restos étoilés

Dimanche 22 février 2015, 12h15

Nous voilà revenus dans cette délicieuse et gastronomique rue Saint Dominique, que l'on aime beaucoup. Et nous voilà revenus au Violon d'Ingres, près de trois ans après notre première visite. Pas de dîner en amoureux cette fois-ci, mais on déjeuner familial pour une grande occasion : le jubilé anniversaire de Maman !

L'entrée : Le resto est discret, difficile à repérer depuis la rue. L'entrée fait un peu "confidentielle", avec un immense rideau moelleux qui cache la salle de la rue. Mystère, donc, dans un premier temps...

Notre arrivée : Salutations chaleureuses, ambiance conviviale dans une salle encore assez peu remplie.

La décoration : Très élégante. Sobre, classique, efficace, pour décorer une salle toute en longueur et assez étroite. On aime beaucoup les miroirs muraux qui permettent d'agrandir la salle. Les couleurs taupe et ivoire/crème sont élégantes, raffinées.

La table : Très classique, elle aussi. Jolie verrerie, porcelaine blanche. A la hauteur du lieu et du standing du restaurant. Pas de surprise, mais le tout est réussi, élégant, agréable.

L'ambiance : Familiale, chaleureuse. Quelques couples un peu âgés. Une ambiance pas du tout guindée.

L'apéritif : La carte des vins est plutôt bien fournie mais les prix sont relativement élevés. On opte pour commencer pour une bouteille de champagne pour fêter comme il se doit cette belle occasion.

Le pain : Baguette tranchée ou pain de campagne, servis avec une petite quenelle de beurre. Tout est délicieux. Le service du pain est fluide tout au long du repas, les plateaux en bois (très jolis, d'ailleurs) seront rapidement remplacés, sans temps mort.

Les amuse-bouche :

- Gougères au fromage

- Dés de saumon à la coriandre

- Amandes salées.

Tout est bon, efficace.

Le choix : Compliqué ! La carte des plats est bien fournie et tout nous fait envie ! Difficile de trancher... Etant donné qu'on est six, on seras ravis de pouvoir goûter les plats de nos voisins, ce qui rend le dilemme un peu moins cornélien.

D'excellentes constantes - Un déjeuner * au Violon d'Ingres, ParisD'excellentes constantes - Un déjeuner * au Violon d'Ingres, ParisD'excellentes constantes - Un déjeuner * au Violon d'Ingres, Paris
D'excellentes constantes - Un déjeuner * au Violon d'Ingres, ParisD'excellentes constantes - Un déjeuner * au Violon d'Ingres, Paris

Les entrées (désolée pour les intitulés des plats, la carte a déjà changé depuis dimanche dernier...) :

- Escalope de foie gras poêlé

- Macaronis à la truffe noire, artichaut, œuf de caille

- Œufs brouillés aux langues d'oursins (une entrée du menu du jour, que les serveurs ont accepté de servir hors menu)

Et pour moi qui n'ai pas commandé d'entrée, une petite surprise du chef :

- Crème de topinambour, jambon de bœuf cecina, copeau de parmesan. On apprécie beaucoup l'attention, et surtout je me régale !

Tout est délicieux, les dressages réussis et les présentations agréables. Les produits sont très bien mis en valeur, et les portions sont vraiment copieuses (mention spéciale pour les escalopes de foie gras, vraiment imposantes, et délicieuses visiblement).

Gros coup de cœur pour les macaronis à l'artichaut et à la truffe noire, surmontés de mesclun et d'un joli œuf de caille au plat. En bouche, c'est une explosion de saveurs, avec des pâtes cuites à la perfection, un montage très réussi, et des parfums très prononcés. On en entend même certains regretter leur choix....

Les plats :

Oh! Que le choix a été rude ! On goûtera finalement :

- Le darne de turbot rôti au romarin, coulis de persil plat à l’ail doux, gnocchis de pomme de terre

- Le pigeon fermier en crapaudine cuit à la plancha, navets caramélisés parfumés à la menthe poivrée

- Les noix de ris de veau braisées au vin jaune, jeunes pousses d'épinard.

Encore une fois c'est un sans faute. Les plats sont jolis pour la plupart (petit bémol pour les noix de riz de veau qui me semblent moins esthétiques, déposées sur la garniture crémeuse), bien dressés et graphiques. Et surtout, c'est copieux, et vraiment délicieux !

Le darne de turbot est original (désolée pour la photo floue), cuit à la perfection (croustillant à l'extérieur et incroyablement tendre à l'intérieur), sublimé par une sauce crémée à base d'agrumes. Le coulis de persil apporte également une jolie touche végétale, complétée par le parfum de l'ail. Enfin, les gnocchis sont à tomber, moelleux, pas farineux, très gourmands.

Dans le plat de pigeon, les navets caramélisés sont tout simplement extra, fondants en bouche, très parfumés. C'est une garniture surprenante et originale, délicieuse.

On se prend même à goûter pour la première fois les ris de veau, et à les apprécier!

On est ravis de nos choix et tous les plats sont de vraies réussites, sublimant des produits bien connus, via des recettes aux touches originales.

On savoure avec tous ces délices un vin rouge Château Lalande Borie de 2010, une petite merveille.

Pour les plus poissonneux, ce sera un Sancerre blanc servi au verre, tarifé raisonnablement et servi généreusement.

On est déjà presque repus...

D'excellentes constantes - Un déjeuner * au Violon d'Ingres, ParisD'excellentes constantes - Un déjeuner * au Violon d'Ingres, Paris
D'excellentes constantes - Un déjeuner * au Violon d'Ingres, ParisD'excellentes constantes - Un déjeuner * au Violon d'Ingres, ParisD'excellentes constantes - Un déjeuner * au Violon d'Ingres, Paris
D'excellentes constantes - Un déjeuner * au Violon d'Ingres, ParisD'excellentes constantes - Un déjeuner * au Violon d'Ingres, Paris

Les desserts :

Là encore, il a été difficile de trancher pour certains !

On a finalement opté pour :

- Le millefeuille traditionnel à la vanille Bourbon

- Le croustillant praliné et sorbet chocolat amer

- Le soufflé chaud à la Chartreuse des Moines

- Et pour les parents : Une omelette norvégienne comme autrefois, à partager à deux !

Jolie surprise, la serveuse nous apportera en cadeau une portion de Millefeuille supplémentaire, ornée d'une petite bougie. Encore une fois, on apprécie l'attention et la délicatesse du service.

Les desserts à l'assiette sont très jolis, avec une mention spéciale pour le croustillant praliné, véritable composition graphique. Le soufflé chaud est en réalité à la vanille, ouvert au moment du service et garni d'une crème glacée à la Chartreuse. Le millefeuille quant à lui est généreusement servi, la portion est très copieuse, et la crème semble à vue d'œil très légère, de même que le feuilletage. On est loin des pâtisseries étouffantes de certains restaurants.... Et on s'en réjouit !

L'omelette norvégienne est flambée devant nous et servie directement, recouverte d'une dernière petite couche d'alcool fort au moment du service. Il s'agit bien d'une omelette norvégienne traditionnelle, qui pourra apparaître aux yeux de certains comme trop "tradi".

Il faut dire que les autres desserts sont nettement plus originaux, et que même les classiques sont revisités. Mais l'ensemble a l'air bon, classique, efficace.

Le millefeuille est extrêmement léger, avec une crème à la vanille fondante et vraiment très aérienne. Ca en est même surprenant de légèreté, une fois en bouche ! La pâte feuilletée est également très réussie,

Le soufflé a l'air réussi, même si le goût de la glace à la Chartreuse semble très prononcé.

Encore une fois, comme depuis le début de ce déjeuner, tout est très bon.

Mais c'est un véritable coup de cœur que nous avons avec le Croustillant au praliné. La composition est incroyable, avec des textures savamment mêlées. Une pâte au chocolat croustillante, une crème pralinée riche mais pas écoeurante, un sorbet cacao à se damner... On aime aussi beaucoup les petites touches finales, avec les pointes de grué de cacao ou encore les cacahuètes craquantes nichées dans la crème. On est ici largement au delà du niveau des 1 étoiles que nous avons fréquentés... Et ça nous plaît bien ! Et dire qu'au début du repas, j'hésitais à prendre un dessert, ayant été assez déçue par la partie sucrée, lors de notre première visite.

On apprendra en discutant avec une serveuse à la fin du repas que le pâtissier a changé : Eh bien nous en sommes ravis ! On est séduits et c'est une véritable réussite que d'arriver à nous surprendre encore avec un dessert au chocolat...

Les mignardises :

- Une tuile aux amandes et à la nougatine incroyable

- Des petits rochers de riz soufflé au chocolat et à la pistache.

De quoi finir en beauté ce repas riche et réussi. Les tuiles sont craquantes à souhait, avec un délicieux goût de nougatine... On en mangerait encore volontiers quelques-unes mais vraiment, nos estomacs crient au secours...

D'excellentes constantes - Un déjeuner * au Violon d'Ingres, Paris
D'excellentes constantes - Un déjeuner * au Violon d'Ingres, Paris
D'excellentes constantes - Un déjeuner * au Violon d'Ingres, Paris
D'excellentes constantes - Un déjeuner * au Violon d'Ingres, Paris
D'excellentes constantes - Un déjeuner * au Violon d'Ingres, Paris
D'excellentes constantes - Un déjeuner * au Violon d'Ingres, Paris
D'excellentes constantes - Un déjeuner * au Violon d'Ingres, Paris

L'addition : Un peu salée on l'avoue, mais pour un déjeuner à six avec champagne et vins dans un établissement étoilé, on s'y attendait.

Le rapport qualité-prix : Très correct pour la carte des mets. Compter 25€ pour les entrées, 40€ pour les plats, une douzaine d'euros pour les desserts. Vraiment raisonnable compte-tenu de la qualité des plats et des quantités servies. Rapport qualité-prix bien moins satisfaisant en revanche sur les boissons, avec un choix de bouteilles limité, pour des tarifs raisonnables. Difficile en effet de ne pas franchir la barre des 100€ pour une bouteille de Bordeaux ou de Bourgogne par exemple.

Le service : Sans faute. Efficace, rapide mais pas trop. Très juste. Attentionné. Fluide. Chaleureux.

Nos coups de cœur : Les macaronis en entrée. Le dessert au chocolat. La décoration de la salle. Le service. Les petites attentions. Les tarifs raisonnables pour les plats.

Les "moins" : Les tarifs un peu prohibitifs sur certains vins. L'omelette norvégienne un peu trop classique.

On aurait adoré : Rencontrer le chef évidemment !

Notre avis : Une jolie table qui mérite parfaitement son étoile. Un service extra, des plats généreux. De la cuisine française traditionnelle sublimée, sans être dénaturée. Un bel endroit pour une occasion. On y reviendra(it) volontiers.

Pour en savoir plus : http://www.maisonconstant.com/violon-ingres/informations/

Commenter cet article

Alice 09/03/2015 13:35

Quel repas ! J'avais aussi été déçue par les desserts lors de ma visite, il faudrait que j'y retourne... J'imagine qu'au déjeuner la formule doit être d'un meilleur rapport qualité-prix.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents