Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Périples gourmands

Périples gourmands

Pérégrinations gourmandes d'ici & d'ailleurs...


L'Epicure : Toujours magique...

Publié par Coline sur 23 Mars 2017, 16:05pm

Catégories : #Restos étoilés

Dimanche 12 mars 2017, 19h30

Après plus de deux ans d’absence, un déménagement, une nouvelle vie et de nouveaux projets, nous voilà de passage à Paris et de retour au Bristol.

L’entrée de l’hôtel et du restaurant : Toujours aussi belles, richement décorées, joliment éclairées.

L’accueil : Chaleureux, très accueillant. On se sent choyés dès la première minute.

Notre table : Sobre, élégante. Rien n’a changé (je crois) depuis notre dernière visite, mais cela nous convient très bien !

L’ambiance : Romantique à souhait, lumières tamisées, volume sonore faible. Majoritairement des couples évidemment !

La carte : Subtil mélange de plats « signatures » et de créations récentes, de quoi forcément trouver notre bonheur !

Les amuse-bouches :

Nous sommes propulsés en quelques minutes dans l’univers stratosphériques des restaurants triplement étoilés Michelin, aucun doute !

La présentation est superbe, graphique, élégante, pleine de couleurs, et l’on devine déjà des parfums et des textures intéressants.

Au programme :

  • Royale de foie gras à l’oseille
  • Cromesquis de brandade morue à la truffe noire
  • Chips de tapioca au tartuffon (mélange de cèpes et de truffe !), noisettes torréfiées
  • Le fameux kougloff au chorizo et vieux comté.

Et pour moi qui ne peux pas manger de foie gras, une session de rattrapage en forme de pur bonheur à base de potiron et de truffe !

Des bouchées déjà goûtées pour certaines (la royale de foie gras et le kougloff), d’autres nouvelles. Tout est délicieux évidemment. Notre coup de cœur va au cromesquis de brandade de morue, saveur inhabituelle dans un restaurant étoilé, mais tellement magnifiée…

L'Epicure : Toujours magique... L'Epicure : Toujours magique... L'Epicure : Toujours magique...

Le pain et le beurre :

Un choix époustouflant, avec de grandes hésitations entre la baguette, le pain aux lardons, au fenouil, le pain de campagne, celui aux céréales… Comme lors de notre précédente visite, mon cœur balancera pour la flûte aux céréales, croustillante avec ses graines de sésame et pavot, un pur bonheur.

Et bien entendu deux beurres de la maison Bordier.

 

L'Epicure : Toujours magique... L'Epicure : Toujours magique...
L'Epicure : Toujours magique... L'Epicure : Toujours magique...

La mise en bouche :

Visite après visite, le visuel reste sensiblement le même, mais c’est chaque fois des goûts nouveaux et des associations renouvelées, pour notre plus grand plaisir. Aujourd’hui, ce sera du potimarron en gelée, avec des noisettes torréfiées et une émulsion aux champignons. Les textures sont superbes, avec une gelée pas élastique, fondante en bouche, un crémeux délicieux et une émulsion toute légère et aérienne…

Le vin de Monsieur : Château Léoville Barton de Saint Julien 2004, un petit bijou visiblement !

L’entrée de Monsieur : Sans surprise aucune, car déjà testée et approuvée à de multiples reprises… Un plat complètement mythique ! « MACARONIS FARCIS truffe noire, artichaut et foie gras de canard, gratinés au vieux parmesan ». Le temps n’a pas effacé le souvenir et la barre est toujours plus haute, comme avec la Madeleine de Proust. Mais le pari est remporté encore une fois, et haut la main !

Mon entrée proposée par le chef : « LANGOUSTINES ROYALES juste cuites au thym-citron, condiment « oignon-mangue », bouillon des pinces aux agrumes et coriandre ». Un véritable coup de cœur, avec une très belle association de douceur, de sucré et un joli côté acidulé grâce au chutney à la mangue. C’est doux et fin.

L'Epicure : Toujours magique... L'Epicure : Toujours magique... L'Epicure : Toujours magique...

Le plat de Monsieur : « PIGEON DE BRESSE rôti et laqué au miel d’orange, oignon paille caramélisé, boudin noir des cuisses, pomme au four, jus du rôti ». Un véritable délice. Le pigeon est cuit à la perfection, très tendre, et sublimé par un laquage qui lui donne un petit côté aigre-doux. L’oignon caramélisé est à tomber, fondant en bouche. La pomme au four est servie en purée, qui se marie très bien avec le pigeon. Le boudin des cuisses est surprenant, jamais vu ailleurs, et délicieux. Et ce jus…

Mon plat : « NOIX DE COQUILLES SAINT-JACQUES cuites en coque lutée au beurre d’algues, gnocchis de pomme de terre fumée ». J’ai longtemps hésité à choisir ce plat à cause du beurre d’algues et des gnocchis colorés à l’encre de seiche, car je n'étais pas sûre d'apprécier ces goûts. Je me suis lancée en me disant que souvent, ces chefs magiciens parviennent à nous faire goûter et aimer des saveurs que l'on était jusqu'alors persuadés de ne pas aimer... Et j'ai souvent été surprise de leur adresse et de leur inventivité! Finalement je me félicite de mon choix, car c’était incroyable. La préparation déjà, avec le dressage sous nos yeux. Les coquilles arrivent dans leur coque lutée, sont ouvertes et préparées devant nous, et déposées dans l’assiette. Je n’ai pas du tout senti le goût du beurre d’algues, hormis par un petit côté iodé qui vient parfumer subtilement et délicatement les coquilles. Les gnocchis aux allures de Dark Vador sont extra, avec un goût vraiment très léger et délicat de fumé (grâce au haddock), très original et jamais goûté auparavant. Je n’ai pas senti le goût de l’encre de seiche, il n'est pas du tout dominant. O joie!  Le jus est délicieux et vient encore magnifier cet ensemble aussi bon que beau.

Le chariot de fromages : Impressionnant, avec près de vingt fromages différents. Proposé avec du pain aux noix et aux raisins, des fruits secs… Un grand moment de bonheur pour monsieur !

L'Epicure : Toujours magique... L'Epicure : Toujours magique... L'Epicure : Toujours magique...

Notre pré-dessert : Gelée de mangue, sorbet aux saveurs d'orient (fleur d'oranger vanille). Un mélange réussi de frais et d’acidulé, parfait pour nous préparer doucement au dessert.

Notre dessert : Là non plus, aucune hésitation… Il s’agit sans aucun doute de notre dessert préféré parmi tous ceux que nous avons pu goûter. Et on avoue qu’ils sont nombreux ! L’irremplaçable « PRÉCIEUX CHOCOLAT « NYANGBO », cacao liquide, fine tuile croustillante, sorbet doré à l’or fin. ». On retrouve ici cette agrégation de plaisir à l’état pur, de chocolat puissant mais pas amer, de textures multiples imbriquées et cachées, jusqu’au cœur liquide caché dans la mousse, cachée dans le tube croustillant, caché sous la structure craquante en chocolat… Bref, on joue à cache-cache avec tous ces éléments et on adore ça.

La touche rafraichissante après le chocolat : Les bulles de thé au citron. Une bille solide qui éclate en bouche et laisse couler un délicieux thé très parfumé et citronné. Un grand bonheur.

Le chariot des mignardises : Pour vous éviter une potentielle hypoglycémie !! Au choix dans un superbe chariot, des chocolats (orangettes, chocolat au lait aux noisettes, chocolat noir à l’orange), caramels, guimauves, macarons… Evidemment on n’a absolument plus faim et tout ça n’est absolument plus raisonnable depuis longtemps… Mea culpa !

L'Epicure : Toujours magique... L'Epicure : Toujours magique... L'Epicure : Toujours magique...

L’addition : Salée mais à la hauteur de l’endroit, du cadre, des produits d’exception, de la créativité, des dressages, du service.

Le rapport qualité-prix : Honnêtement satisfaisant pour un trois étoiles Michelin qui traverse les années sans prendre une ride, se réinvente sans cesse, nous surprend toujours, nous séduit encore.

Le service : Parfait, sans aucune fausse note. Proche sans être familier, très (très très) attentif. Rapide sans jamais nous bousculer. Plein de petites attentions qui nous touchent.

Nos coups de cœur : Comme à chaque visite, les macaronis et le Nyangbo !! Mais aussi les saint Jacques, l’oignon caramélisé et le pigeon, le pré-dessert, les pains, le service. Les gourmandises à emporter et toutes les petites attentions.

On aurait adoré : Rencontrer le chef Fréchon évidemment...  

Notre avis : Définitivement sur le podium de nos tables françaises préférées, année après année ! On y reviendra encore les yeux fermés.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents