Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Périples gourmands

Périples gourmands

Pérégrinations gourmandes d'ici & d'ailleurs...


Lorain duc de Bourgogne : un déjeuner *** à la Côte St Jacques

Publié par Coline sur 19 Octobre 2014, 17:15pm

Catégories : #Restos étoilés

MAJ de février 2015 : Le Guide Michelin a décidé de retirer sa troisième étoile à Jean-Michel Lorain pour sa table de la Côte Saint Jacques. Les raisons avancées divergent, mais il se murmure ici et là que les plats proposés manqueraient de modernité et/ou de constance. Pour la constance nous ne pouvons en juger, n'y étant allés qu'une seule fois... Pour la modernité, certaines tables qui ont cette année encore leurs trois macarons en font encore nettement moins preuve... Difficile de percer le mystère du célèbre guide et de ses inspecteurs. Quoi qu'il en soit, la Côte St Jacques demeure une table d'exception !

Dimanche 12 octobre - 13h15, sous la pluie

La route a été chaotique, et notamment la sortie de Paris... Merci le Salon de l'Auto ! Mais nous voilà enfin arrivés à Joigny, en Bourgogne, à la Cote St Jacques, triple étoilé Michelin. Cela faisait des mois que l'on en parlait et que l'on hésitait, ayant lu des critiques assez peu enthousiastes sur cette maison... Mais la nouvelle carte a fini de nous convaincre et nous nous sommes laissés tenter...

Pas de voiturier en vue à notre arrivée. Heureusement nous trouvons rapidement une place, il commence à pleuvoir... Nous sommes accueillis chaleureusement et guidés vers le salon, très convivial et agréable. On se sent tout de suite dans l'atmosphère "Relais et Chateaux", le cadre ressemble beaucoup au Relais Loiseau, à Saulieu. On aime beaucoup l'ambiance chaleureuse et familiale qui règne dans cette jolie bibliothèque, harmonieux mélange de tradition et de modernité avec ses canapés rouges et ses confortables fauteuils clubs. On nous propose un apéritif et nous optons sans surprise pour une coupe de champagne rosé. Notre serveur nous apporte également la carte pour nous permettre de commencer à faire notre choix avant même de passer à table. Notre apéritif arrive rapidement (Champagne Laurent Perrier rosé, 23,5€) et accompagné d'une superbe réglette d'amuse-bouche "Variation autour de la tomate". Au programme, de droite à gauche :

- nouilles chinoises au parmesan et à la tomate : très bon, un peu exotique et original

- salade niçoise revisitée : tous les traceurs sont là, la méridionale que je suis est conquise

- tacos à la tomate noire de Crimée et au homard : la préparatin au homard est extra

- Emulsion de tomate coeur de boeu, gelée au vinaigre balsamique : très belle association de saveurs et de textures, délicieux.

On nous invite ensuite à passer à table mais avant, surprise ! J'avais demandé, en surprise pour Monsieur, s'il était possible de visiter les cuisines et les caves du restaurant. Ma demande a été exaucée et le maitre d'hôtel nous accompagne alors à la découverte des cuisines. On y croise le chef, humble et très chaleureux, ainsi qu'une brigade qui semble bien rôdée et très efficace. Le calme qui règne là-dedans, pourtant en plein coup de feu, est tout simplement bluffant. On visitera ensuite la cave, qui contient plus de 7 000 Bouteilles... Et ce n'est qu'une annexe ! La réserve principale est historiquement située de l'autre côté de la route, et abrite quant à elle près de 25 000 flacons ! Le maître d'hôtel nous montre quelques bouteilles symboliques comme cette Romanée Conti proposée à 17 000€...

Après cette visite passionnante, on nous installe à notre table. Jolie surprise, elle est située directement près de la fenêtre, au plus près de l'Yonne. Le cadre est très agréable, malgré la météo.... Sous le soleil ce doit être parfait ! La salle principale du restaurant est joliment décorée, très chaleureuse. L'ambiance est agréable, détendue, pas du tout guindée. On est en revanche de très loin les plus jeunes, et il n'y a pas beaucoup de couples, mais beaucoup de tables de 4, amis ou familles. On comprend au fil du repas que tous nos voisins de tables sont des habitués, c'est plutôt bon signe....

Arrivent le pain et le beurre... Beurres doux et demi-sel de chez Bordier à St Malo, et choix de plusieurs pains : traditionnel, pain de campagne ou à la noisette. Tous sont délicieux. Mention spéciale pour celui à la noisette, qui sort de l'ordinaire, très parfumé. On passe commande et monsieur opte églement pour un verre de Corton (24€), apporté avec le plat.

Arrive la mise en bouche : poelée de couteaux, émulsion de coquillages, toasts au beurre fumé. Je suis sceptique au départ, n'ayant jamais mangé de couteaux. Je me laisse tout de même séduire et quelle jolie surprise ! Le goût est délicieusement iodé et ressembl fort à la coquille Saint Jacques. La texture est douce et crémeuse... et ressemble presque à un risotto. Le tout est surmonté de deux mini toasts au beurre fumé qui apporte une petite touche de sel et du croustillant. On est déjà sous le charme !

Lorain duc de Bourgogne : un déjeuner *** à la Côte St Jacques
Lorain duc de Bourgogne : un déjeuner *** à la Côte St Jacques
Lorain duc de Bourgogne : un déjeuner *** à la Côte St Jacques
Lorain duc de Bourgogne : un déjeuner *** à la Côte St Jacques
Lorain duc de Bourgogne : un déjeuner *** à la Côte St Jacques
Lorain duc de Bourgogne : un déjeuner *** à la Côte St Jacques
Lorain duc de Bourgogne : un déjeuner *** à la Côte St Jacques
Lorain duc de Bourgogne : un déjeuner *** à la Côte St Jacques
Lorain duc de Bourgogne : un déjeuner *** à la Côte St Jacques
Lorain duc de Bourgogne : un déjeuner *** à la Côte St Jacques
Lorain duc de Bourgogne : un déjeuner *** à la Côte St Jacques

L'attente avant l'arrivée du plat n'est pas bien longue, et nous tombons immédiatement amoureux de nos assiettes... Au programme : "Filets de pigeon fermier aux baies et poivre de Cassis, aubergines caramélisées et émulsion romarin". Les portions sont ici très copieuses, le dressage superbe, les assiettes originales et l'harmonie de couleurs très réussie. Le jus aux baies et poivre de Cassis est versé sur le pigeon directement devant nous. Le maître d'hôtel nous apporte également une petite saucière avec l'émusion romarin, nous indiquant que le goût étant un peu particulier, le chef n'en met pas beaucoup dans l'assiette mais permet aux amateurs d'en rajouter en fonction de leur goût...

L'ensemble est tout simplement délicieux, largement au delà de nos espérances. Vous nous connaissez... Le pigeon est notre plat favori et nous en avons dégusté plusieurs dizaines, le plus souvent dans des restaurants étoilés. Eh bien figurez vous que nous sommes très surpris par celui-ci, par cette délicieuse association de saveurs, par cette originalité. Les cuissons sont parfaites selon nos souhaits. Le jus aux baies est un peu acidulé et très fruité, bien épais mais pas lourd du tout. L'émulsion au romarin apporte une touche de végétal bien agréable et beaucoup de légèreté. Quant aux aubergines, elles sont très fondantes et très parfumées, et se marient très bien avec l'ensemble du plat. C'est un très belle réussite d'ensemble, magnifiée par le vin, délicieux.

Gourmands, on se laisse ensuite tenter par le chariot des fromages affinés, qui nous fait de l'oeil depuis le début du repas, se promenant à toutes les tables de nos voisins ! Il faut dire qu'il est superbe et très bien garni, avec près de 25 choix différents. On se guider par notre serveuse, très agréable et chaleureuse. Elle nous explique les origines des fromages, les associations, les fromages à privilégier selon nos goûts. Les portions servies sont généreuses, ils ne lésinent pas sur la marchandise ! Encore une fois, la vaisselle est également très jolie et représente un joli écrin pour ces produits d'exception.

Les fromages nous sont proposés avec des cerneaux de noix entiers, une marmelade à base de fruits rouges (cassis je crois), des morceaux de poire confits, et un pain aux airelles. Monsieur, grand amateur de poire, est complètement conquis...

Le verre de Corton s'accorde également très bien avec les fromages que nous avons choisis. Tous les fromages sont délicieux, incroyablement fondants, parfaitement affinés.

Lorain duc de Bourgogne : un déjeuner *** à la Côte St Jacques Lorain duc de Bourgogne : un déjeuner *** à la Côte St Jacques Lorain duc de Bourgogne : un déjeuner *** à la Côte St Jacques
Lorain duc de Bourgogne : un déjeuner *** à la Côte St Jacques Lorain duc de Bourgogne : un déjeuner *** à la Côte St Jacques Lorain duc de Bourgogne : un déjeuner *** à la Côte St Jacques

Après toutes ces réjouissances salées, place au sucré...

Les mignardises tout d'abord. Une jolie réglette avec de droite à gauche :

- un granité d'ananas à l'estragon, alliant fruité et végétal, orignal et surprenant, rafraichissant

- un crémeux au chocolat au lait, caramel au berre salé et crumble noisette : mon énorme coup de coeur, avec une mousse légère au chocolat et un crémeux incroyable au caramel

- un dôme passion-coco : exotique à souhait et délicieux

- des feuilles de sésame noir, ganache au chocolat, orange confite : du croustillant, du crémeux, une saveur originale de sésame noir

- une bouchée pamplemousse, crème pamplemousse et tuile aux amandes : monsieur qui n'aime pourtant pas le pamplemousse a adoré...

C'est donc un sans faute pour ces mignardises... Très originales, exécutées à la perfection, et toutes délicieuses.

Puis viennent nos desserts. Pas emballée par le crémeux au chocolat du Pérou et sa glace aux cèpes, sur la carte, j'ai opté pour la religieuse aux litchis et farandole de framboises acidulée. Pour Monsieur, en revanche, ce sera un petit coup de folie : Assortiment (très très gourmand) de cinq desserts en petites portions. De quoi découvrir plusieurs saveurs et ne pas avoir besoin de faire un choix... Mais à réserver aux grands gourmands !!

Mon assiette est superbe (mais tellement belle que j'ai oublié de la prendre en photo avant de me laisser tenter, désolée!!). La religieuse est copieuse, garnie d'une crème à la framboise et au litchi, très légère en bouche et délicieusement acidulée. Le dessert est accompagné de framboises fraiches d'imposant calibre, et deux jolies quenelles de sorbets framboise et litchi, vraiment extra. L'ensemble est original, parfumé, exotique, très bien équilibré en fruits et pas trop sucré. La pâte à chou est très légère, et l'ensemble vraiment très réussi. J'adore !! Et suis contente d'avoir changé du chocolat...

Quant à monsieur, c'est un véritable défilé de desserts qui s'offre à lui... :

- Glace à la rose en tulipe croustilante et pétale de rose cristallisé : délicieux, original, surprenant et très parfumé à la rose

- mini crémeux au chocolat du Pérou, mendiant et glace aux cèpes, biscuit moelleux à la Tanaisie : Monsieur est agréablement surpris par la glace aux cèpes, surprenante mais bien agréable. La Tanaisie apporte également une touche surprenante de végétal au dessert.

- Pommes caramélisées, crème noisette au Tonka et sorbt granny smith : gros coup de coeur pour le caramel et le sorbet, très fruité et léger

- mini religieuse : Il est d'accord, les saveurs exotiques sont délicieuses et très parfumées

- mini Mille feuilles, dessert emblématique de la maison : la bonne surprise, car c'est l'un des desserts préférés de Monsieur ! Le feuilletage est léger et très aérien, et la crème à la vanille incroyablement légère et très parfumée...

Au global : Quel joli plein de gourmandises ! Dommage en revanche que toutes les glaces soient apportées en même temps et servies au début du dessert... Elles fondent petit à petit et se répandent dans les assiettes, gâchant un peu les dressages, pourtant très réussis. Les saveurs quant à elles sont au rendez-vous, avec des alliances intéressantes et originales. Tout est délicieux, et l'ensemble est vraiment ultra copieux !

Avant de partir et pour prolonger encore un peu le plaisir, on commande un café expresso et un thé vert à la menthe. Tous deux sont délicieux, et servis avec des chocolats, tout aussi délicieux ! On tombe sous le charme des spécialités de la maison, sortes de caramels mous entourés de caramel dur, puis des chocolats fourrés de ganaches vanille ou passion... Tout est extra !

On prend ensuite notre temps et le service se fait plus discret, nous laissant profiter pleinement de la fin de notre repas. Après l'addition, on nous propose même de flâner encore un moment au petit salon avant de reprendre la route. On apprécie ces petites attentions et on se prend à rêver d'un week-end romantique dans ce cadre superbe et chaleureux, profiter de la terrasse ouverte sur l'Yonne, se prélasser dans le salon bibliothèque et profiter du spa... On en rêve ! On croisera JM Lorain en repartant, ravis d'avoir l'occasion de lui dire tout le bien que l'on a pensé de sa cuisine et de son équipe. Tout au long du repas, le service a été très juste et très efficace, présent sans être oppressant, et toujours chaleureux. On a beaucoup apprécié la prise en compte de ma demande et le temps qu'ils nous ont consacré. On repart avec des étoiles plein les yeux en se promettant de venir passer un week-end dans cette parenthèse enchantée dès que possible...

Lorain duc de Bourgogne : un déjeuner *** à la Côte St Jacques Lorain duc de Bourgogne : un déjeuner *** à la Côte St Jacques Lorain duc de Bourgogne : un déjeuner *** à la Côte St Jacques

L'addition : Elevée, certes, mais comparable aux autres Trois étoiles Michelin de province.

Le rapport qualité-prix : Satisfaisant, compte-tenu des portions copieuses, de l'originalité,des produits servis et des délicieuses associations de saveurs.

Les émotions : Bien au rendez-vous ! Nous avons fait de jolies découvertes et nous sommes laissés surprendre par des associations de saveurs méconnues jusqu'alors. C'est ce que l'on recherche dans ce type d'établissements... On est conquis.

Les plus : La rencontre avec le chef. Le cadre chaleureux. L'écoute de nos demandes et les petites attentons. Le service très juste. La qualité des produits. Les portions copieuses. Les saveurs nouvelles (romarin, Tanaisie, estragon). Le choix des pains délicieux. Le chariot de fromages. L'ambiance familiale et détendue. Les dressages.

Les moins : L'absence de voiturier. Les glaces servies toutes en même temps pour la farandole des desserts.

Notre avis : Jolie découverte. Un repas au-delà de nos espérances (avouons que nous avions un peu peur d'être déçus). Vaut véritablement le voyage depuis Paris. Pour nous, la Cote St Jacques se place dans le peloton de tête des trois étoiles que nous avons testés. Une bien belle adresse... Longue-vie au chef Lorrain et à son équipe !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents