Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Périples gourmands

Périples gourmands

Pérégrinations gourmandes d'ici & d'ailleurs...


La parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais Loiseau

Publié par Coline sur 22 Juillet 2014, 15:46pm

Catégories : #Restos étoilés, #Hotels

19 juillet 2014 – 9h

Nous voilà partis pour un week-end détente et gastronomie en Bourgogne, en amoureux. Un cadeau d’anniversaire en avance, plus vraiment surprise, dont on parlait depuis très longtemps finalement ! Les prévisions de trafic étaient catastrophiques pour ce matin, Bison Futé avait même sorti son drapeau rouge, et nous craignions le pire. Décidés au départ à partir vers 10h30, nous avons finalement avancé notre heure de départ et c’est vers 8h45 que nous avons mis les voiles… Finalement, plus de peur que de mal, il n’y avait vraiment pas grand monde à la sortie de Paris, ni après, d’ailleurs, et nous avons finalement mis exactement le temps minimum prévu ! Rien de grave, néanmoins, cela nous aura permis de faire une halte à Vézelay et de découvrir ce joli petit village et sa chouette basilique. Un peu de culture avant la nourriture J

Et c’est finalement exactement à l’heure prévue que nous arrivons à Saulieu. Le Relais Loiseau est facilement identifiable, en plein cœur du village et joliment fleuri déjà de l’extérieur. Le relais nous tend les bras…

La parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais LoiseauLa parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais Loiseau

On est immédiatement accueillis chaleureusement et l’on se sent déjà comme dans un château à la première minute où l’on franchit la porte d’entrée. On nous propose ensuite d’aller déposer nos affaires dans notre chambre avant de nous rendre au restaurant où nous avons réservé pour le déjeuner. On nous annonce à ce moment-là que nous avons été surclassés, et que nous aurons donc une chambre deluxe au lieu de la chambre « supérieure » que j’avais choisie. Jolie surprise, on apprécie cette attention et on se sent déjà choyés et chouchoutés. Le « majordome » nous accompagne vers notre chambre, la n°48, située tout au bout de l’immense couloir, au rez-de-chaussée. Premières impressions : Waou ! C’est exactement comme je me l’imaginais. Les couloirs sont déjà remarquables, le tout est très joliment décoré, avec des meubles anciens très joliment mis en valeur. On passe devant deux petits salons, puis devant la salle de billard, et l’on arrive enfin à notre chambre. De nouveau : Waou ! Je suis sous le charme. Le style est résolument ancien, mais le mix avec la modernité est très juste et très agréable : écran plat immense, climatisation, tout est fait pour notre confort. Les meubles sont superbes, le plafond encaissé remarquable, il y a des tomettes bourguignonnes au sol, le lit est immense (près de 2 mètres je pense !), on a un coin salon avec canapé et fauteuils, une jolie petite terrasse sans aucun vis-à-vis, et la salle de bains est sublime. On aura donc douche + baignoire, deux vasques, du marbre partout, un immense miroir, et absolument tout ce dont on pourrait avoir besoin (peignoirs, pantoufles, tongs « Relais et Châteaux », s’il vous plaît, nécessaire de beauté, sèche-cheveux ultra puissant)… Dans la chambre, de jolies petites attentions telles qu’un petit mot d’accueil et de bienvenue, la recette des célèbres cuisses de grenouilles, de l’eau minérale fraîche à disposition dans le mini-bar, un panier rempli de noix. Bref, on se sent immédiatement chez nous dans cet écrin luxueux, et on a hâte d’en profiter pleinement!

La parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais LoiseauLa parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais LoiseauLa parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais Loiseau
La parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais LoiseauLa parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais LoiseauLa parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais Loiseau
La parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais LoiseauLa parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais LoiseauLa parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais Loiseau

Mais c’est déjà l’heure du déjeuner, nos estomacs crient famine, et on se dirige donc rapidement vers la salle du restaurant. On traverse la cave avec son principe moderne et ultra-pratique d’oenothèque, et on nous installe immédiatement à notre table. Nous sommes dans la première salle, tout près de la fenêtre, dans un petit coin intimiste, et nous avons une vue imprenable sur l’escalier emblématique du Relais et sur le jardin qui fait la fierté de Mme Loiseau. La salle est superbe, avec une charpente en bois apparente impressionnante. On m’apporte immédiatement une petite table support pour mon sac à main, et le sommelier vient nous proposer un apéritif. On opte évidemment pour une coupe de champagne, ce sera une coupe de Deutz Rosé (tarifée 26€). La vaisselle me plaît beaucoup, relativement moderne pour une maison traditionnelle et familiale, j’adhère ! L’argenterie est évidemment impeccable, de même que les verres. Le petit bouquet déposé sur la table est tout de même l’œuvre d’une Meilleure Ouvrière de France fleuriste… Eh oui, Madame Loiseau sait s’entourer des meilleurs et choisir les meilleurs produits, y compris pour la décoration. On est servis très vite en champagne et de façon copieuse, les verres sont grands et très évasés, et pour une fois on a vraiment l’impression d’être gâtés ! On nous apporte en accompagnement les premières mises en bouche à grignoter : gougères croustillantes au fromage. On apprécie cette attention régionale, marque de l’attachement de la maison pour le terroir et les produits locaux. Sans compter qu’elles sont délicieuses, le feuilletage est parfait, elles ne sont pas grasses, et les saveurs ne sont pas trop prononcées et ne gâchent donc pas la saveur du champagne (délicieux au demeurant). On nous apporte rapidement la carte et c’est un vrai dilemme. Nous rêvons de découvrir le pigeon et sa royale aux abats, mais la poularde, spécialité de la maison, nous fait également de l’œil… Et j’hésite même avec l’agneau ! Finalement, on se laisse emporter par notre intuition première et on opte pour le pigeon. On entend d’ici les mauvaises langues, mais cela faisait longtemps que nous n’en avions pas mangé !

La parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais LoiseauLa parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais LoiseauLa parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais Loiseau
La parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais LoiseauLa parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais Loiseau

Madame Loiseau en personne vient à notre rencontre, nous salue chaleureusement et passe quelques minutes avec nous. On aime beaucoup cette attention et l’on regrette seulement qu’elle ait eu lieu au début du repas, nous n’étions pas encore en mesure de lui dire combien nous avions aimé la cuisine de son chef et du pâtissier…

Une petite pause technique me permet de découvrir le cabinet de toilette, au sens propre du terme, puisque l’on y trouve une coiffeuse, avec un joli miroir, peigne et brosse, de la laque, etc. Idéal pour se repeigner rapidement avant de passer à table, surtout après un voyage en voiture. Encore une fois, ce sont de petites attentions, rien d’extraordinaire, mais tout est absolument parfait, ils ont tout pensé et tout prévu pour que le confort soit inégalable… Et on adore ! Revenue à table, on nous apporte les amuse-bouche, sur un joli petit plateau. Au programme, de droite à gauche :

  • Bille de poisson frit
  • Rouleau de carotte au crémeux de cumin
  • Rouleau de céleri au raifort.

Tout est très juste, original, et délicieux. Du poisson pané comme celui-là, on devrait en servir dans toutes les cantines de France ! Les saveurs sont originales et les amuse-bouche bien exécutés. En revanche, pas d’explosion de saveurs ou de textures comme cela avait pu être le cas lors de nos dîners à l’Epicure, au Bristol, par exemple. Mais c’est néanmoins parfait pour une entrée en matière, évidemment !

Arrivent ensuite le pain (au choix, pain blanc, aux céréales, ou complet, tous proposés sous forme de boules) et le beurre (doux ou demi-sel). Le beurre est servi à une température idéale. Petite déception en revanche sur le pain, car le morceau que j’ai reçu est vraiment trop cuit, avec un petit goût de brûlé en arrière fond. Dommage…

Mais cette déception ne dure que quelques minutes car la mise en bouche arrive très vite et vient me consoler. « Le petit pois à la française revisité ». Joli programme qui nous met instantanément l’eau à la bouche… En bouche, tous les marqueurs du petit pois à la française, et on frise la perfection. Dans l’assiette, une crème mousse aux petits pois et à la laitue, au goût très prononcé en légumes vertes, une crème infusée au lard fumé, et des rondelles d’oignons frits. C’est époustouflant ! Nous qui adorons redécouvrir des classiques restructurés / déstructurés, on est aux anges. Le mélange des textures est parfait, avec le mousseux, le crémeux et le croustillant, et les saveurs très équilibrées.

La parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais LoiseauLa parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais Loiseau
La parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais LoiseauLa parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais Loiseau

Le service est efficace mais pas trop rapide, et nous laisse le temps de savourer l’instant présent à sa juste valeur. On n’attend pas trop longtemps non plus, le dosage est idéal… Comme presque tout ici !

Nos plats arrivent donc, et c’est sublime. Nous avons choisi les « Suprêmes de pigeon rôtis, tartelette de royale de foie gras et cuisses confites, oignon rouge aux mousserons ». L’aspect visuel est déjà rès réussi, avec une belle harmonie des formes, de la structure, et des couleurs. Au cœur de l’assiette, les suprêmes de pigeon entièrement préparés et désossés, les cuisses confites. On trouve également deux tartelettes à base de foie gras surmontées de choux de Bruxelles cuits à la perfection. Sur la gauche de l’assiette, une rouelle d’oignons farcie aux herbes. Sur le côté droit, une tartine de pain croquant recouverte de mousserons. Le tout servi avec une bonne quantité de mousserons et un jus très parfumé mais pas trop épais ni écoeurant. Encore une fois, le juste équilibre des saveurs et des textures. Un énorme coup de cœur pour les tartelettes de royale de foie gras, absolument démentes ! On a apprécié également la saucière déposée sur la table, qui permet de se resservir discrètement de ce jus délicat et à la texture parfaite. La viande est parfaitement cuite selon nos souhaits. Le tout est très bien calibré, amplement suffisant et copieux, et on se régale jusqu’à la dernière miette… Monsieur accompagne son plat d’un verre de Vosne Romanée rouge de 1999 (33€), un véritable délice. Nous tirons d’ores et déjà un grand coup de chapeau à Patrick Bertron…

On est déjà presque repus mais on ne peut pas se résoudre à faire l’impasse sur le fromage dans une maison comme celle-là ! On choisit donc le « Chariot de fromages affinés, Noisettes d’Italie et figues de Turquie, pain aux figues et pain de campagne toasté ». On nous apporte très vite un ramequin débordant de grosses noisettes entières du Piémont, un bol de figues de Turquie extra-moelleuses, et une corbeille de pain toasté. Le pain aux figues est extra, avec de gros morceaux de figues séchées. Le chariot de fromages arrive et l’on prend le temps de se faire expliquer les différentes origines, les fromages régionaux, les spécialités locales. On sert une véritable connaissance des produits de la part de notre serveuse, ainsi qu’un véritable amour des bonnes choses. On apprécie ! Difficile donc de faire son choix parmi la vaste étendue qui s’offre à nous… Vous commencez à connaître nos goûts, on choisit plutôt des fromages forts, et surtout des fromages de vache ! Pour moi, ce sera roquefort, Epoisses (jouons-la Local !), Comté affiné 3 ans et camembert coulant à souhait. Pour monsieur quasiment la même chose, avec Brillat savarin en plus, et gruyère à la place du comté. On nous propose également des marmelades maison, et j’opte pour un confit de châtaigne, qui se révèle très juste et très bien équilibré. Tous les fromages sont affinés à la perfection, et la serveuse nous indique leurs particularités, ainsi que l’ordre souhaité pour la dégustation. Les portions sont très généreuses, on fait de ce moment un véritable rituel de dégustation. Tout est excellent, on est encore une fois comblés…

La parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais LoiseauLa parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais Loiseau
La parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais LoiseauLa parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais Loiseau

On est déjà dans les starting blocks pour le fameux dessert de Benoît Charvet que je scrute sur les différents blogs depuis des mois… Mais avant cela, viennent les mignardises, pour notre plus grand plaisir avouons-le ! On nous apporte un petit plateau à chacun, avec de bas en haut : un mojito restructuré, une charlotte aux framboises revisitée, à base de chocolat blanc, et un banana split nouvelle version. Tout est ici extra, original, revisité, repensé. On retrouve des saveurs que l’on connaît mais avec des structures nouvelles, des textures surprenantes, des associations classiques mais réinventées (chocolat blanc avec la charlotte aux framboises). Bref, beaucoup de créativité, un travail infini et une très belle réussite qui laisse présager du grand art pour la suite…

Et nous ne sommes absolument pas déçus ! Notre référence absolue en matière de dessert au chocolat était jusqu’à présent le « Précieux Chocolat Nyangbo » de l’Epicure, au Bristol. Notre dessert préféré sur cette planète… Quasiment détrôné, et pour sûr au moins égalé au Relais Loiseau ! C’est une véritable bombe atomique que cet « Atome de chocolat Java croquant et crémeux, sablé cacao et mousse légère ». On est complètement ébahis par la qualité de la présentation, absolument parfaite. Difficile de décrire l’ensemble tant il est riche et complexe mais on retrouve des cercles de chocolat extra fin et craquant, dorés à la feuille d’or, des montants croustillants et fondants à la fois, dans l’esprit d’un praliné feuillantine, une boule centrale faite d’une mousse extrêmement onctueuse, un socle craquant renfermant une deuxième texture mousseuse, un sablé au fond du socle, et une sauce coulante autour…. Ce n’est pas très ragoûtant sur le papier, mais en vérité, on vous l’assure, on est proches de l’orgasme ! Il ne manque, selon nous, que la texture glacée, que l’on avait adorée au Bristol, pour le contraste, mais on a ici en plus le sablé, en dernière bouchée, jolie surprise et exécuté à la perfection. L’ensemble est surprenant à chaque bouchée, et l’on adore être surpris uniquement sur la base des textures d’un seul et même produit : le chocolat. Attention tout de même, ce dessert est à réserver aux amateurs fous de chocolat, car il est très très intensément chocolaté. Pour nous, c’est un véritable moment d’extase et l’Atome de chocolat fait directement son entrée sur la première place du podium de nos desserts chocolatés incroyables et préférés… Merci, Benoît Charvet, ce dessert mérite à lui seul le déplacement jusqu’à Saulieu !

On apprécie en plus la délicate attention prêtée à ma demande pour l’anniversaire de Mr M : une jolie plaque chocolatée est apportée à son attention. Elle sera ensuite déposée dans notre chambre et dégustée religieusement en plusieurs jours lors de notre retour à la maison… Très belle idée !

La parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais LoiseauLa parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais Loiseau
La parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais LoiseauLa parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais Loiseau

Pour le café, on nous propose de nous diriger vers le jardin, le soleil ayant refait son apparition. On accepte volontiers et ce cadre de verdure est une véritable ôde à la détente. Mr choisit un café « de caractère », du Guatemala. Pour moi, ce sera un thé vert à la menthe. Le salon dans le jardin est très agréable. Le café de monsieur est servi avec des tuiles aux amandes qui étaient semble-t-il délicieuses, et l’on nous offre également des pâtes de fruits au cassis, et des chocolats parfumés aux fleurs. Nous sommes plus que repus mais encore une fois tout est parfait, y compris la vaisselle et les jolies boîtes de présentation.

Le déjeuner s’achève et l’on est complètement sur un petit nuage. Pour une fois, nous n’avons pas besoin de nous presser ni de reprendre la voiture, et l’on savoure cette chance à sa juste valeur ! On en profite donc pour faire quelques pas à la découverte du jardin entretenu avec amour et passion par Dominique Loiseau et ses équipes. On découvre au bout du jardin la piscine et ses terrasses, qui se révèleront très agréables pour le reste de notre après-midi…

La parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais LoiseauLa parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais LoiseauLa parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais Loiseau
La parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais LoiseauLa parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais LoiseauLa parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais Loiseau

En fin de journée, on se dirige vers le spa (ouvert jusqu’à 19h). On s’y délassera un long moment, profitant de chacun des équipements jusqu’à la dernière miette ! Bassin de nage, jets massants, nage à contre-courant, sauna, hammam, transats… C’est un véritable moment d’exception. Les équipements sont tous d’excellente qualité, et après notre baignade on apprécie pleinement les infusions aux cinq plantes, ainsi que les magazines et les transats mis à notre disposition. En bref, tout est pensé pour notre confort, l’ensemble est impeccable propre, très calme, et incite vraiment à la détente.

En rentrant d’une balade à la découverte du village, Madame Loiseau nous recommandera de profiter du jardin à la nuit tombée. Les éclairages sont très justes et donnent à l’ensemble une atmosphère très romantique. Revenus dans notre chambre, on appréciera une nouvelle attention : sur notre lit ont été déposés des bonbons à l’anis de Flavigny (couleur locale), ainsi que la météo du lendemain. Le mini-bar a été re-rempli, les serviettes et tapis de bains changés. Bref, tout est parfait sur toute la ligne ! La chambre est extrêmement calme et le lit incroyablement confortable… Nous apprendrons le lendemain qu’il s’agit d’une literie particulièrement conçue pour les Relais & Châteaux… On comprend mieux !

"Là tout n'est qu'ordre et beauté, luxe, calme et volupté"... "Là tout n'est qu'ordre et beauté, luxe, calme et volupté"...

"Là tout n'est qu'ordre et beauté, luxe, calme et volupté"...

Après une nuit de près de 12 heures (on vous avait bien dit que le lieu était propice au repos et à la détente !!), nous voilà d’attaque et en pleine forme pour le petit déjeuner. Plusieurs formules sont proposées et nous optons pour la plus gourmande, appelée le petit déjeuner Morvandiau. Quand on voit tout ce qui arrive, on est contents d’avoir réservé notre table au restaurant gastronomique au déjeuner et non pas au dîner ! On va pouvoir profiter pleinement de tout ce qui nous est offert…

Le petit déjeuner est servi dans la salle Alexandre Dumaine, datant du début du XXème et classée Monument Historique. Le décor historique est remarquable, avec des poutres apparentes, des rideaux épais et des tableaux d’époque. Une véritable immersion 100 ans en arrière ! La vaisselle est siglée Dominique Loiseau, et très jolie.

On commande tout d’abord nos boissons chaudes (chocolat chaud pâtissier à l’ancienne pour monsieur, évidemment, et thé vert pour moi) et fraiches (orange pressée pour lui, citron pressé pour moi). On nous installe ensuite les éléments au fur et à mesure. Moi qui trouvais que la table était grande, je comprends désormais pourquoi ! On nous apporte ainsi un grand plateau de pain & viennoiseries diverses (brioche, pain au chocolat, croissants, financiers, pain de campagne), accompagné de beurre, confitures artisanales et miels locaux, une assiette de terrine maison et jambon de pays avec des cornichons, une coupelle avec un entremet au lait, une délicieuse salade de fruits, et un œuf à la coque avec des mouillettes de pain de campagne. Impossible pour moi d’avaler tout cela mais monsieur s’en donne à cœur joie ! Tout est délicieux, avec une mention spéciale pour la salade de fruits. Petite déception à nouveau sur le pain, que je trouve relativement quelconque et décevant. Heureusement, pour tout le reste, la qualité est au rendez-vous et on fait le plein d’énergie et de produits exceptionnels.

La parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais LoiseauLa parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais LoiseauLa parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais Loiseau
La parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais LoiseauLa parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais LoiseauLa parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais Loiseau

En fin de matinée, nous retournons au spa puisque Monsieur m’offre un soin… Quel bonheur ! Nous avons choisi un Aromassage du corps et du visage, véritable instant de plénitude ! Mon esthéticienne est un amour avec des mains de fée, et fait de ce moment une belle parenthèse de bien-être. Le massage du corps dure une vingtaine de minutes, avec une bouillote déposée au creux des reins et une huile solaire pour préparer ma peau au bronzage des vacances qui approchent désormais à grands pas. En deux temps, trois mouvements, elle fait sauter les tensions de ma nuque et de mon dos, jolie prouesse ! Après un instant de détente, avec lumière tamisée et musique douce, elle s’attaque au soin de mon visage. Rien ne manque : nettoyage, gommage, purification, masque, baume, sérum, crème hydratante. Rien ne sera épargnée à ma peau pour qu’elle soit la plus belle ! Tout au long du soin, Aline me prodigue des conseils faciles à appliquer au quotidien et me conseille également quelques produits de la marque Décléor, partenaire du spa Loiseau. Le tout est fait dans une atmosphère chaleureuse et conviviale, sans aucune incitation à la consommation, ce que j’apprécie particulièrement. Après une heure de soins, je sors de là complètement régénérée, reposée, chouchoutée, encore une fois sur un petit nuage. On profite des dernières minutes avec une délicieuse infusion maison aux cinq plantes, sur les transats… avant de profiter une dernière fois de notre chambre, laissée gracieusement à notre disposition le temps du soin. On repart des étoiles plein les yeux après cette véritable parenthèse enchantée, et on se promet de revenir dès qu’on le pourra…

L’addition : Pas très salée pour le déjeuner, plutôt raisonnable pour un trois étoiles Michelin. Plutôt salée pour la chambre et le petit déjeuner (30€).


Le rapport qualité-prix : Très satisfaisant, compte-tenu des produits proposés, des attentions offertes, du service impeccable sur toute la ligne.

Les plus : Le surclassement de catégorie de chambre, les diverses petites attentions (plaque de chocolat, bonbons sur l’oreiller, mini-bar, météo du lendemain, panier de noix…), le spa incroyable, l’Atome de chocolat sublime, le chariot des fromages, l’accueil chaleureux de Dominique Loiseau, le service juste et sympathique, le confort absolu, le calme, le petit déjeuner incroyable, le mélange de tradition et de modernité, la qualité des soins Décléor.

Les moins : les amuse-bouche corrects mais pas follement surprenants, le pain décevant au déjeuner et petit déjeuner.

Notre avis : Mérite sans aucune hésitation le voyage depuis Paris ou ailleurs ! Un week-end d’exception en perspective…

Plus d’informations : www.relais-loiseau.com

La parenthèse enchantée : un week-end 8 étoiles au Relais Loiseau

Commenter cet article

Perrin 22/07/2014 17:44

Tu me fais rêver ma Coline, vivement dimanche qu'on puisse nous aussi profiter de ce lieu incroyable, grâce à des amis d'amour en plus :)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents